Je fais de la photographie depuis très longtemps, mes parents m'avaient offert un petit appareil photo lorsque j'avais 9 ans et j'ai commencé à faire des photos quand j'allais en Colonies de vacances. Ensuite mon père m'a passé son appareil photo, une boite 6x9 Kodak dont je me suis servi plusieurs années et que l'on m'a malheureusement volé en camp d'ados, alors que j'avais fait , je pense, de très belles photos lors de l'ascension d'un glacier dans le massif de la Vanoise.

J'ai attendu mon départ sous les drapeaux pour me payer mon premier appareil reflex un Icarex 35, un appareil superbe avec une optique Zeiss de très grande qualité.

Puis plus tard en 1976, mon second reflex un Canon F1, le must de chez Canon à l'époque, avec plusieurs optiques (24mm, 35mm, 50mm, 135mm et 200mm) et en 1986 le rêve de tous photographes un Leica M6, un bijou , optiques (28mm, 50mm Noctilux et un 90mm). j'ai également un petit Minox 35mm.

Pour suivre l'air du temps, je me suis mis au numérique en novembre 2001, dans un 1er temps avec un Nikon Coolpix 4300 et ensuite avec un reflex, un Nikon D70, un Nikon D200 et maintenant un Nikon D7100.

 

Pendant longtemps, j'ai photographié Paris, mes amis, ou mes voyages.

Un jour il y a 30ans environ, j'ai commencé à photographier des hommes. Il n'y avait pas internet et trouver des modèles n'était pas toujours facile, et j'ai soit trouvé ceux-ci en passant des annonces dans des magazines, soit en les accostant dans la rue. J'ai toujours été surpris par le nombre de réponses positives. Quand elles ont été négatives, cela s'est toujours très bien passé, et souvent certains d'entre eux m'ont remerciés car ils étaient flattés que je leurs ai proposés de poser.

Parmis ceux qui ont acceptés 60% de ceux-ci étaient essentiellement des hétéros.

Et j'aime beaucoup cette forme de "recrutement", il m'arrive encore de la faire.

A cette époque le numérique n'existait pas et pour des raisons financières, je tirais et développais mes photos moi-même.

C'était un travail assez fastidieux. D'autant plus que je n'ai jamais beaucoup aimé cette partie de la photographie.

Je faisais une planche contact que je donnais au modèle et je lui faisais choisir quelques photos que je lui tirais, car financièrement et matériellement, il m'était impossible de tirer la pellicule entière. Ce qui est vrai était assez frustrant pour les modèles.

Avec l'arrivée d'internet et du numérique, les choses ont changées radicalement.

Déjà pour trouver des modèles, et surtout pour donner les photos à ceux-ci. Ils viennent avec un cd vierge et repartent après la séance avec l'intégralité des photos.

Certains désirent des photos en N & B argentique, dans ce cas là, le deal est qu'ils paient le prix coutant du tirage à la FNAC ou ailleurs.

A ce jour, j'ai du photographier environ 1500 modèles. Je pense et j'espère m'être amélioré ces dernières années.

Parmi ces 1000 modèles, j'ai photographié des personnalités connues comme , Jean Galfione en Mai 1993, Eric VU AN (ex danseur étoile de l'Opéra de Paris) en 1986, et des comédiens (Maruska Detmers), bien sur habillé.

Je suis un autodidacte.

On aime ou on n'aime pas ce que je fais, chacun a ses propres goûts et c'est normal.

La critique, si elle est intelligente est toujours bonne à prendre.

Les critères de beauté sont subjectifs.

Que vous dire de plus, que la photographie est une des choses des plus importantes dans ma vie, que j'admire de nombreux photographes (Henri Cartier-Bresson - Robert Capa - William Klein - Robert Franck - Robert Mapplethorpe Duane Michaels, Bruce Weber, Brassaï, Nan Goldin et bien d'autres, difficile de tous les citer, mais également des photographes peu connus encore du grand public comme Vincent Malléa (" http://www.vincentmallea.com/"), Alexis Dariel (" http://www.alexisdariel.com/ ") , que leur travail me stimule.

N'hésitez à aller voir le travail des autres, faire les expos. C'est très enrichissant.

Depuis 1996, grâce à Philippe (d'ou mon 2ème prénom) je suis tombé (après lui) amoureux de New York et j'essaie d'y aller tous les ans. C'est une ville fantastique, pleine d'énergie, une source illimitée pour un photographe.

Voilà que dire de plus.... Si ce que je fais vous plait, contactez moi.